Elles facilitent le fonctionnement de l'entreprise, mais peuvent faire obstacle au changement. Cf. Hors l’école, se situent en effet la plupart des établissements et services qui accueillent ceux que les modes primaires de socialisation rejettent ou n’intègrent pas assez, exception faite des structures intégrées dans l’école, des classes de perfectionnement aux classes d’intégration scolaire (CLIS) et réseaux d’aide spécialisé aux élèves en difficulté (RASED), aujourd’hui en voie de liquidation au profit de stratégies dites d’inclusion20. Formation et recherche dans le travail social : de nouveaux espaces de collaboration ? Il examine, dans un deuxième temps, la notion de compétence de culture professionnelle définie en degrés de complexité croissante et, finalement, soulève quelques … De son côté Anselm Strauss4, reprenant à son compte quelques suggestions oubliées de Thomas Shibutani , considère qu’un « monde social », ce sont avant tout des réponses réciproques régularisées ; mais c’est aussi une arène où existe une sorte quelconque d’organisation, une aire culturelle, au sein de laquelle la communication est efficace. 31-45. professionnel (n.m.) 1. personne qui exerce habituellement une activité à titre de profession. Xavier Bouchereau, « Pour une “éthique de l’implication” », ASH, 9 janvier 2009, n°2590-1591, pp. La culture d'entreprise est, en réalité, rarement unifiée. Les professions doivent-elles se référer à une définition institutionnelle ou organique ou bien à une définition purement organisationnelle des activités concernées ? 71-85 (Situation de handicaps et institution scolaire). Le Bianic (Thomas), Vion (Antoine) (dir. Ces normes d’origine externe changent la donne en profondeur et modifient considérablement la culture éducative de référence. Intervention sociale et jeunes marginalisés en Europe, Parentalité et pratiques socio-éducatives, Circulations juvéniles et usages adolescents de l’espace, A digital resources portal for the humanities and social sciences, (1) Problématiser la culture professionnelle des éducateurs, Les tensions inhérentes au métier de chercheur, entre normes de légitimation académique et partage avec les acteurs, licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International, Catalogue of 552 journals. 11De surcroît, parler de culture professionnelle des éducateurs peut aider à mettre en évidence quelques enjeux masqués du fait professionnel8. ), Fernand Deligny .œuvres, Paris, éditions L’arachnéen, 2007. 3 Howard S. Becker, Les mondes de l’art, 1979, Paris, Flammarion, 1988. Selon Howard Becker3, en effet, qui s’efforce de relier les langages, les représentations, les croyances et les réseaux de partenaires et d’institutions légitimes, les « mondes sociaux » sont à la fois des « schémas conventionnels » ou « systèmes de croyances partagés » et des « réseaux de chaînes de coopération » nécessaires à l’action. Chauvière (Michel), Belorgey (Jean-Michel), Ladsous (Jacques) (dir. 37D’où l’importance de déconstruire l’existant et les changements en cours pour reconstruire de nouveaux énoncés diagnostics, pronostiques et méthodologiques, de nouvelles façons de qualifier ces professions et ce que font concrètement au quotidien ces professionnels, de consolider tout spécialement leur droit à un espace d’appréciation responsable, sans lequel il n’est pas de vraie reconnaissance. Le culturalisme devient alors l’équivalent inversé du fonctionnalisme. Basándose en una definición abierta de la cultura, dinamizada por la noción de “mundo social”, el autor intenta en primer lugar centrar y problematizar la noción de cultura profesional de los educadores. La culture professionnelle regroupe la culture d ' entreprise, de service, de corporation, de fonction etc . ), dont la présence est aussi la contrepartie de la généralisation du salariat subordonné10 et de sa garantie légitimement réclamée et finalement obtenue de l’État au cours du XXe siècle, par diplômes d’État et réglementation des formations interposées. Loin de constituer un stock de savoirs établis et valides, qu’il faudrait simplement appliquer (« bonnes pratiques ») pour améliorer la qualité de la prestation de service, la connaissance dans le champ éducatif reste un processus difficile, comme d’ailleurs les  professionnels de terrain le savent, et depuis longtemps. Il existe des sous-cultures (liées aux fonctions, aux métiers, à l'ancienneté...) pouvant engendrer des incohérences internes. C’est en même temps se donner quelques outils supplémentaires pour réexaminer, sur un mode nécessairement critique, les voies de leur … 32-33. 15Par voie de conséquence, et cela notamment depuis la loi dite de rénovation de l’action sociale et médico-sociale de janvier 2002, de telles activités tendent à n’être plus caractérisées que par une gestion productiviste du travail et des savoir-faire, comme s’il s’agissait de simples « ressources humaines » dotées de quelques compétences interchangeables,  pour une qualité formelle incorporée et évaluable à tout moment du produit, avec une référence quasi sacralisée à un usager-roi, forcément au centre de tout, qui saurait par définition ce qui est bon pour lui et de quelles aides il a besoin, à charge pour les services publics, associatifs ou marchands, de s’y soumettre et de les lui fournir, y compris gratuitement. Friot (Bernard), Puissances du salariat. Les routines : ce sont les manières d'agir au quotidien, les règles formelles et informelles. Ses travaux portent sur les politiques du social et du familial, sur les acteurs privés et publics, avec un intérêt particulier pour les processus de professionnalisation des intervenants, les mouvements sociaux et la mise en œuvre des droits des usagers dans la régulation sociale.Il a publié en 1980, aux éditions ouvrières, Enfance inadaptée, l’héritage de Vichy suivi de L’efficace des années quarante en 1987 ; l’ensemble vient de connaître une troisième édition, chez L’Harmattan, avec une nouvelle préface de l’auteur (2009).En 2004, il a signé chez Dunod un ouvrage sur Le travail social dans l’action publique. Il examine, dans un deuxieme temps, la notion de competence de culture professionnelle definie en degres de complexite croissante et, finalement, souleve quelques … 13  Autre entrée indispensable, la légitimité des professions est abordée de façon comparative dans Le Bianic Thomas, Vion Antoine (dir. 20  Voir « Inclusion », in Dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation, Paris, Retz, 2005, 3e édition. Il faut plutôt la considérer comme un support concret, une force matérielle, agissant par ses contradictions mêmes et par les controverses qu’elle suscite dans l’histoire des pratiques, tout à la fois pour les fonder, pour les ressourcer, pour les protéger, mais aussi pour les évaluer, les contrôler, les faire évoluer, voire les liquider, selon la conjoncture. L’éducation thérapeutique du patient est sans doute l’une des formes prises par l’accompagnement dans le secteur de la santé. La culture peut alors entrer à sa place, mais rien qu’à sa place, dans la construction progressive et conflictuelle d’une profession, ce que Guy Dréano a qualifié oralement d’« acharnement à faire profession »14. Peut-on parler d’une culture professionnelle des éducateurs ? Certains acteurs s’y emploient plus que d’autres. A continuación, aborda dos aspectos dialécticamente ligados en este caso particular : por una parte, lo que une, lo que se comparte a nivel interno y que sirve también para protegerse del exterior, y por otra parte, las cuestiones que provienen del exterior que ponen a prueba, que crean confusión sobre las distinciones admitidas, que separan y dividen a nivel interno. Cette relation est ambivalente, faite à la fois de fascination et même d’incorporation de la culture « psy » (avec des variantes dans le temps : de la psychopédagogie à la psychanalyse ou au systémisme23) et de rejet. Parmi les cultures semi-pérennes, citons : 12  Selon Talcott Parsons, The social system, Glencoe, The Free Press, 1951. Cet article a pour objectif d’explorer le domaine de la culture professionnelle à travers une triple problématique. 18Sans doute, dans l’expérience de l’éducation ex-surveillée ou de l’éducation spécialisée, ces deux références se réalisent-elles selon des modes d’action et des modalités de division du travail différenciés et nous montrent la relative spécificité de chaque sous-ensemble. Attribuer à la dimension culturelle des pratiques collectives trop de force explicative peut aussi conduire à renforcer certaines représentations imaginaires trop visiblement idéalisées des métiers, voire consolider les intérêts les plus corporatifs qui soient, quand bien même seraient-ils légitimes13. Dans de telles professions, qui ne peuvent être réduites à de simples activités d’exécution, demeure une part irréductible d’interprétation des situations et de ce qu’il convient de faire, opposable non seulement à l’encadrement hiérarchique mais aussi aux dits « usagers », voire à des tiers. Dictionnaire encyclopédique de l’éducation et de la formation, Paris, Retz, 2005, 3e édition. Dans la perspective de cette rénovation de l’intérieur, le « monde social » de l’éducation plus ou moins spécialisée peut certainement servir de laboratoire et aussi de fer de lance. 8  Un semblable souci de le dire autrement, par d’autres voies d’analyse et d’écriture, se retrouve dans Jean Brichaux (coord. Avec l'échec de l'aventure hollywoodienne et le départ des anciens de " Canal historique ", une page s'est tournée. Tentations et tentatives d’éduquer les parents, La place des émotions dans le travail socio-éducatif, Les recherches avec les enfants et les jeunes en difficulté : spécificités éthiques et méthodologiques. 40Pour être plus que jamais « proactif », le travail social professionnel devrait donc tenter de résister à l’instrumentalisation procédurale qui le guette et devenir beaucoup plus réflexif, au-delà de la simple analyse des pratiques, a fortiori de l’évaluation généralisée obligatoire. Pourtant, on peut dire que les mêmes signifiants sont à l’œuvre. 12Ce double processus est en outre filtré par de nombreux intermédiaires dotés de pouvoirs de régulation (administration, employeurs, formateurs, superviseurs, évaluateurs,  qualiticiens, vérificateurs de performance ou de bientraitance, etc. Ouvrières, 1980). Ainsi : « La culpabilité : ils ne se sentent coupables de rien » ; « la réflexivité : ils ne conflictualisent plus » ; « le glissement du désir vers le besoin : ils ne supportent plus la moindre frustration » ; « la contraction du temps : ils se fichent de leur avenir » ; « l’autorité : ils défient et bafouent notre autorité » ; la hiérarchie : ils nous parlent comme si nous étions leurs copains ».